Renforce ton expression 

Notre mission ? Promouvoir la mobilité sociale et la cohésion sociale en enseignant aux jeunes des compétences essentielles par le biais du débat. Grâce à un programme  d’éloquence motivant et varié, les adolescents, dès l’âge de 10 ans, développent les compétences nécessaires pour que leurs paroles comptent. La confiance en soi, la maîtrise de la langue et un regard critique leur permettent d’atteindre leur plein potentiel. Les écoles, les organisations de jeunesse et autres organisations à but non lucratif sont également les bienvenues. Nous ne sommes que trop heureux de partager notre expertise et de concevoir des cours et des ateliers sur mesure pour eux. 

Vous voulez transformer votre enfant en crack des mots ?

Vous souhaitez organiser un atelier ?

Les chiffres en disent plus que les mots

82 adolescents âgés de 10 à 14 ans
6 groupes extrascolaires
4 sites à Bruxelles
25 mentors

Ton talent. Ton avenir.

Presque nulle part ailleurs qu’en Belgique, le milieu socio-économique des élèves ne détermine la qualité de leurs performances d’apprentissage (études PISA 2018). Dans l’enseignement bruxellois néerlandophone, pas moins d’un quart des élèves quittent l’école sans diplôme. En résumé, le lieu de naissance des jeunes reste déterminant pour leurs chances de réussite. Tant dans l’enseignement qu’en dehors de l’enseignement. 

À Debateville, nous voulons changer cette tendance. Grâce à une éducation au débat innovante, nous donnons à nos adolescents les compétences, les connaissances et les attitudes dont ils ont besoin pour devenir des citoyens responsables et impliqués. Mieux encore : nous aspirons à un monde où ce n’est pas le milieu d’origine des jeunes qui détermine leur parcours, mais où leurs talents et leurs aspirations priment.

Nos motivations

Debateville prend position contre l’inégalité des chances au sein de notre système éducatif et de notre société. Concrètement, nous voulons atteindre les objectifs suivants :

  1. Promouvoir la cohésion sociale et la mobilité sociale

    Dans un groupe diversifié, on dispose du dialogue le plus riche et de la matière pour des débats intéressants. C’est pourquoi nous réunissons des jeunes de différents milieux socio-économiques, culturels et religieux. De cette manière, nous incitons les jeunes à sortir de la bulle de leur école ou de leur quartier et à promouvoir la cohésion sociale dans notre communauté.

  2. Renforcer les compétences linguistiques et de communication

    Le langage est le moteur de nos pensées. C’est le levier pour obtenir un diplôme, un travail valorisant et un développement personnel. Pourtant, 20 % des élèves de l’enseignement néerlandophone n’atteignent pas le niveau de base en lecture. En donnant aux adolescents la possibilité d’améliorer leur néerlandais après l’école dès leur plus jeune âge, Debateville veut changer cela. Car investir dans leur développement linguistique, c’est investir dans leur avenir.

  3. Améliorer l’esprit critique, les compétences sociales et la confiance en soi.

    Plusieurs études montrent que les jeunes ont des difficultés à reconnaître les fausses nouvelles. Les adolescents flamands sont également moins tolérants envers les migrants et les groupes ethniques que la moyenne européenne. C’est pourquoi l’esprit critique est l’un de nos objectifs pédagogiques. Au cours de nos ateliers, les jeunes apprennent à distinguer les faits des opinions et à utiliser les sources de manière réfléchie. Ils apprennent également à coopérer et à faire preuve d’empathie envers les autres. Cela renforce l’empathie et le respect mutuel. Le fait d’oser prendre position renforce également leur confiance en soi. C’est l’occasion idéale de développer leurs propres valeurs et opinions. Grâce à la recherche, nous savons que cela ne peut qu’augmenter la courbe d’apprentissage des jeunes.

  4. Accroître la connaissance de la société et la participation à celle-ci

    Du meilleur film de super-héros à l’exclusion scolaire en passant par le climat, tous les sujets sont abordés à Debateville. De cette manière, les jeunes s’impliquent davantage dans la société. Ils traitent les intérêts conflictuels de manière à trouver des solutions, mais reconnaissent également le droit à une opinion personnelle. Faire des compromis et ajuster son opinion fait également partie du processus d’apprentissage.

L’équipe

Jérôme Hanard

Conseil d’administration

Sophie Buysse

Stijn Christiaens

Lionel Frankfort

Comité consultatif

Ange-Raissa Uzanziga

Marily Van Nevel

Audrey Hanard

Sven Moens

Fatima Yassir

Haris Shabir

Sous les projecteurs